Accueil Emploi Guide pour devenir chauffeur VTC

Guide pour devenir chauffeur VTC

En perpétuelle progression, le secteur d’activité de chauffeur VTC indépendant continue de séduire de nombreux particuliers. Si vous souhaitez évoluer au cœur de ce business, voici quelques étapes à suivre.

Se former et passer un examen

Septième ville la plus peuplée au monde, Paris propose diverses solutions de mobilités pour ses habitants et ses visiteurs, dont les VTC. Si vous comptez devenir un chauffeur VTC indépendant dans la capitale, l’une des conditions à remplir est de disposer d’un permis de conduire. Si ce n’est pas encore le cas, inscrivez-vous dans une auto école Paris. Optez pour un établissement en ligne pour plus de flexibilité et pour bénéficier de tarifs avantageux.

A lire aussi : Le développement durable : une source d'emploi

Sachez que vous devez être titulaire d’un permis depuis plus de 3 ans pour pouvoir exercer ce métier. Avoir de l’expérience de conduite dans les rues parisiennes est également un atout pour être chauffeur VTC. Outre le permis b, vous devez suivre une formation et passer un examen (théorique et pratique) spécifique à l’exercice de ce métier.

Obtenir une carte professionnelle VTC

La seconde étape est l’obtention d’une carte professionnelle VTC. Vous devez faire votre demande auprès de la préfecture de police si vous résidez dans la capitale. Moyennant un tarif d’environ 60 euros, la délivrance de cette carte est conditionnée par la présentation de diverses pièces justificatives telles que :

Lire également : Pourquoi vouloir évoluer professionnellement ?

  • un permis B ;
  • une copie de votre pièce d’identité accompagnée d’une attestation de domicile ;
  • un document attestant la réussite à l’examen VTC ;
  • un casier judiciaire vierge (bulletin N°2) ;
  • un certificat médical affirmant votre aptitude physique au transport public de personnes.

Valide durant 5 ans, cette carte doit être ensuite fixée sur le pare-brise de votre VTC.

Effectuer une déclaration auto-entrepreneur

En choisissant d’évoluer en tant que chauffeur VTC indépendant en Île-de-France, vous avez le choix entre différents statuts. Néanmoins, celui d’auto-entrepreneur s’avère être le plus avantageux. En optant pour celui-ci, vous devez effectuer certaines formalités à commencer par le remplissage d’une déclaration, un formulaire P0 CMB. Celui-ci est disponible sur la page web de l’URSSAF. Outre cette déclaration, vous devez produire une photocopie de votre pièce d’identité comportant votre signature et une attestation sur l’honneur.

À la suite de cette démarche, le Centre de Formalités des Entreprises, auquel vous êtes rattaché, va vous transmettre diverses informations indispensables au lancement de votre activité.

S’enregistrer aux registres des VTC

Une fois ces différentes étapes accomplies, vous devez vous inscrire au registre des VTC. Cette démarche nécessite le paiement de 170 euros et la présentation de quelques documents tels que :

  • Un justificatif de souscription de garantie responsabilité civile professionnelle ;
  • Un justificatif d’immatriculation de l’entreprise ;
  • Un duplicata de la carte grise et de la carte professionnelle ;
  • Un document attestant la garantie financière du véhicule. Ce justificatif n’est pas obligatoire dans le cas où vous êtes propriétaire ou que le contrat de location que vous avez souscrit est plus de 6 mois.

Choisir un véhicule

La dernière étape consiste à trouver une voiture répondant à quelques caractéristiques spécifiques et à la réglementation VTC. Il s’agit d’un véhicule :

  • comportant entre 4 et 9 places, chauffeur compris ;
  • proposant au moins 4 portes ;
  • ayant moins de 6 ans d’ancienneté;
  • disposant des dimensions minimales de 4,5m x 1,7m ;
  • doté d’un moteur d’une puissance minimale de 84kW.

Sachez que vous pouvez utiliser votre propre voiture si elle répond à ces critères. Dans le cas échéant, vous pouvez opter pour une location.

Vous pouvez devenir un chauffeur VTC dès lors que vous parvenez à accomplir ces diverses étapes. Si jamais vous ne disposez pas encore de permis, mais que le métier vous intéresse, vous devez commencer par apprendre à conduire auprès d’une auto-école en ligne.

ARTICLES LIÉS