Accueil Entreprise Les différents personnalités de collaborateurs

Les différents personnalités de collaborateurs

Plan de l'article

Il y a 4 types de personnalité principaux, mais 8 profils apparaissent lors de vos réunions. Savez-vous comment les identifier et comment les gérer ? Voici quelques conseils qui feront de vous un organisateur de réunion réussi.

Lors d’une réunion, chaque gérant/facilitateur est obligé de faire face à des personnalités différentes parmi le personnel présent. Plus de 10 participants, l’effet de groupe peut rapidement gâcher l’efficacité de la séance de travail. Le manager peut alors facilement perdre le contrôle de sa réunion s’il ne sait pas comment déchiffrer les profils présents et agir correctement.

Pourquoi savoir reconnaître différentes personnalités ?

Avant chaque réunion professionnelle, il est important que l’animateur/gestionnaire se prépare. Travailler sur le sujet, penser aux personnes à convoquer, définir une date et un lieu, etc. Une fois les participants choisis, il est logique d’analyser la personnalité et le fonctionnement de chaque personne afin de réfléchir et de préparer une animation aussi appropriée que possible. Et pensez à des défilés possibles en cas de glissement.

Savoir identifier les différentes personnalités et modes de fonctionnement en présence, offre, en fait, de nombreux biens :

  • limiter l’effet de groupe et ainsi maximiser l’efficacité de la réflexion et assurer des échanges sains et constructifs,

  • éviter les glissements ou les gérer correctement, le cas échéant,

  • promouvoir la productivité collective.

Les 4 grands types de personnalité

Il existe généralement quatre types principaux de personnalité : 2 de caractère plutôt extraverti (dominant et expressif), 2 introvertis plus (analytiques et sympathiques). Chaque individu a un trait de caractère prédominant.

Si la diversité en termes de mode et de réflexion est une ressource importante pour la prise de décisions et la résolution de problèmes, elle peut rapidement devenir un cauchemar et ruiner l’efficacité d’un atelier lorsque des personnalités trop marquées entrent en collision.

Le facilitateur de la réunion, ou à défaut du gestionnaire, doit donc être en mesure d’identifier ces personnalités et surtout savoir quelle posture adopter en leur présence et comment réagir en cas d’excès.

1 Les extravertis

Ils aiment être le centre de l’attention, être entourés par beaucoup de gens. Ils rechargent ainsi leur énergie. Dans les réunions, ils parlent quand ils veulent et verbalisent ce qu’ils pensent sans plus de complexes.

Ils participent aux débats, ils donnent quoi qu’il arrive leur opinion sur le sujet à l’heure. Il n’est pas nécessaire de les encourager à le faire.

La dominante :

Les personnes possédant ce caractère prédominant sont relativement faciles à identifier.

  • forte affirmation, excellente confiance en eux, confiants de leurs opinions, convaincus qu’ils ont raison,

  • grande facilité de parler en public (voix forte et forte, interventions spontanées, etc.), la facilité d’exprimer ce qu’ils pensent,

  • rapidement à mobiliser le mot, contredire d’avoir raison, qu’ils soient réellement dans le réel ou non, critiquer facilement,

  • tendance à discuter avec leurs voisins, même lorsqu’ils parlent à l’animateur ou au participant,

  • grande énergie,

  • propension à s’améliorer soi-même, parfois au détriment des autres…

L’ expressif :

Ces participants sont également facilement identifiables :

  • penser et penser tout haut,

  • ils ont un langage non verbal très développé, ils parlent beaucoup avec leurs mains,

  • sont souvent très démonstratives dans leurs réactions,

  • ils prennent beaucoup de place,

  • semble parfois jouer dans une pièce.

2 Introvertis

ils/elles n’ont pas ont besoin de beaucoup d’interactions sociales pour exister. Moins défilants que leurs collègues extravertis, ils parlent et attirent l’attention lorsqu’ils sont confiants que leur contribution est constructive.

Analytique :

Plus difficiles à repérer, ces participants :

  • prenez le temps de réfléchir avant de parler,

  • prendre la parole seulement après un mentalement autour de la question,

  • parfois ils semblent perdus dans leurs pensées,

  • besoin de toutes les hypothèses et les points de vente avant de prendre une décision, peut mettre l’accent sur les détails,

    parfois ils passent pour paresseux.

Les amicales :

Relativement passif, ces derniers sont assez faciles à repérer :

  • fuir les conflits et les discours,

  • sont généralement passifs et acceptent chaque intervention de l’un des autres participants,

  • luttent pour donner le leurs sentiments sur les sujets à l’examen,

  • se plaignent généralement qu’ils n’ont pas été entendus,

  • je me demande pourquoi ils ont été invités à la réunion.

Interactions entre les 4 profils

Dans la rencontre, les personnages dominants et expressifs prévalent généralement sur les plus introvertis. Ces derniers, bien que ce qu’ils ont à dire soit factuellement, justifié et capital, n’osent pas contredire les plus extravertis, trop sûrs d’eux pour les écouter et questionner leurs idées, leurs solutions, etc.

Cela peut parfois avoir des conséquences désastreuses sur les décisions prises, les projets, etc.

Pour l’animateur, il est donc essentiel d’identifier dès le départ les différentes personnalités présentes et d’adapter son style d’animation pour que la rencontre soit constructive et productive.

Profils forts et défilés

Le but de l’animateur est de rationaliser les échanges, de nourrir réflexion et atteindre l’objectif de sa réunion. Pour ce faire, il doit traiter avec chacun des personnages en présence et profiter des qualités de chacun et en même temps limiter le glissement, quels qu’ils soient.

Bien qu’il soit bon de ne pas tomber dans les caricatures, les jugements hâtiers et d’autres étiquettes, il est toujours intéressant de bien connaître le fonctionnement des différentes personnalités pour les utiliser judicieusement.

1 — Le Leader

Attitude au sein du groupe : Parle clairement et avec précision — a une certaine influence sur le groupe — Pensez avoir les clés du problème — Donner des conseils — Aimeriez-vous remplacer l’animateur/gestionnaire

Posture de l’animateur :

  • Définir clairement son rôle et ses responsabilités avec lui avant la réunion

  • Se fier à lui pour passer une idée

  • Demandez-lui de présenter une partie de l’atelier qu’il maîtrise sans le quitter ouvert pour l’animation du reste de la réunion

  • Donnez-leur le sol sur des sujets sensibles et/ou sensibles

  • Découpez quand il surmonte son rôle

2 — Introvert/timide

Comportement de rencontre : Il est généralement hypersensible, empathique et beau observateur — Écoutez attentivement — évite les confrontations directes, a un regard éphémère — Douleur à parler, donner son opinion — Difficile de s’exprimer clairement et/ou d’être entendu — Peur critique — rougit dès qu’il se tourne vers lui

Attitude du facilitateur :

  • Déterminer d’où vient son bloc

  • Donnez-lui la voix sur les éléments qu’il maîtrise

  • Encouragez-le à prendre la parole et à participer aux débats, donner son avis

  • Valoriser ses discours et s’en remettre à eux pour faire avancer la réflexion

  • Le nomme rapporteur

3 — Le méticuleux

Habitudes des laboratoires : Détails orientés — Hyper organisé et structuré dans son mode de travail — Fiable dans les missions et les tâches qui lui sont confiées — Difficulté à travailler avec moins de caractères structurés — Son côté exigeant peut ralentir la progression du commerce

Poste de facilitateur :

  • En se souvenant du temps imparti pour la réunion et les débats, recentrer la discussion en proposant de discuter plus tard des détails

  • Faites-lui confiance pour la planification d’événements ou les procédures de rédaction, etc.

  • Attribuez-lui de rédiger les procès-verbaux et/ou la gestion du temps

4 — Le créatif/rêveur

Caractéristiques en réunion : — Tendance à rejeter des solutions trop évidentes ou des idées « classiques » — Possibilité de sortir des sentiers battus, trouver des solutions innovantes — Décalage vision des choses qui peuvent gêner le terrain plus sur le terrain — Adhérents de « tout est possible » — Vision positive des problèmes qu’ils considèrent comme des défis qui guident leur créativité

Posture de l’animateur :

  • Rationalisez leurs idées trop sauvées, pour valoriser celles qui sont concevables

  • Encourager la pensée et la pensée « hors normes », en particulier dans le contexte de la résolution de problèmes

  • Exploiter leur capacité à penser différemment

5 — Le Zapper fou

Comportement du groupe : Multitâche, présent tout en faisant autre chose — Interrompt le groupe avec ses diverses notifications et activités extra-réunions (textos, rédaction de courriels, travail sur un autre dossier…) — Posez des questions sur des sujets déjà discutés — Parlez aux voisins pendant les discours du groupe8217 ; animateur ou interventions d’

autres Réponse de l’animateur :

  • Rappel des règles de savoir-faire de la réunion et le couper fermement si nécessaire

  • Mettre en pause les réflexes et le silence jusqu’à ce que vous attrapiez à nouveau

  • Envoyez-le un sms/email lui demandant de se concentrer poliment sur le sujet du jour

  • Confiez le partage d’informations urgentes à des tiers

  • Le nomme rapporteur et/ou rédacteur en chef du rapport

6 — Le « Je m’en fiche »

Actions de groupe : Présente physiquement, mais pas de participation active aux réflexions — Soupirs régulièrement dans l’ennui, baye avec les corbeaux, endormi — Traiter avec autre chose sans lui causer aucune préoccupation — Propose aucune idée, solution, semble détaché

La posture du facilitateur :

  • L’ impliquer directement dans les échanges demandant son avis

  • Attribuez-lui une tâche, un projet qui le motive

  • Rappelez-lui le but de son présence, l’importance de son rôle dans le groupe

  • Organiser une entrevue subséquente pour comprendre les raisons de l’affichage

7 — Le contradicteur né

Démonstrations de groupe : systématiquement négatif — Parle de façon inattendue pour contredire — Monopolise le discours, sème le doute — Refuser d’écouter et d’écouter des opinions divergentes — Campe sur ses positions — Rejeter les idées innovantes

Réaction de l’animateur :

  • Demandez-lui de justifier sa non-validation,

  • de facto prouver ce qui progresse, proposer des solutions

  • Trempe commerciale, formulation des avantages et des inconvénients de chacune des parties

  • Encourager l’analyse fondée sur des données probantes et les

8 — L’expert autoproclamé

Attitude lors d’une réunion : surestimer ses expériences et ses compétences — Essayez d’être remarqué — Interventions plus faibles d’autres — Riculate facilitateur et/ou d’autres participants

Réponse de l’animateur :

  • Demandez-lui d’être précis, factuel et clair

  • Coupez-le fermement si vous ne respectez pas les autres et lui rappelez les règles du savoir-faire

Raphaële Granger, publié le 24 octobre 2019 par Manager Go ! 7 bonnes raisons de choisir A7Resources

A lire aussi : Comment recadrer un collaborateur ?

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!