Accueil Business Portage salarial : quels avantages ?

Portage salarial : quels avantages ?

portage salarial les avantages

Depuis plusieurs années, l’entrepreneuriat monte en flèche. De plus en plus de Français veulent créer leur propre activité. Cependant, beaucoup hésitent encore à sauter le pas, parce qu’ils veulent toujours bénéficier de la sécurité offerte par le statut de salarié. Si vous vous retrouvez aussi face à ce dilemme, faire un choix entre salariat et entrepreneuriat, sachez qu’il existe une solution idéale pour vous : le portage salarial. De quoi s’agit-il ? Quels sont ses avantages ? Lisez cet article pour tout savoir.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Par définition, le contrat de portage salarial est un mode de travail qui permet à un travailleur d’allier son activité professionnelle indépendante avec le statut de salarié. Concrètement, il peut créer son affaire et travailler pour sa propre clientèle tout en bénéficiant des avantages sociaux et administratifs réservés aux travailleurs salariés.

Lire également : Les clés d'une mise en place réussie d'un programme de formation performant

Ce système de travail implique trois parties : la société de portage, le porté et le client. Une fois que le contrat est établi, le porté assure des missions pour le client. Ce dernier paiera le prix de la prestation à l’entreprise de portage salarial. La société, quant à elle, se chargera de payer le porté suivant les termes du contrat.

En général, le salaire du porté est obtenu après la soustraction de la commission de la société de portage et des différentes charges (cotisations sociales, frais, etc.) du montant payé par le client après la réalisation d’une mission.

A lire aussi : Les compétences essentielles pour prospérer dans le monde des affaires

Ce mode de travail convient à un grand nombre de professions : chefs de projet, gestion des finances, métiers du digital, cadres, ingénieurs, artisans, etc.

Comment se déroule une mission en portage ?

La première étape de ce type de mission correspond à la recherche de projets et la négociation. Le salarié en portage salarial entre en contact avec une société susceptible de recourir à ses services. Ensemble, ils se mettent d’accord sur les termes du contrat (tarif d’intervention, durée du contrat, frais inclus, objectifs de la mission, etc.).

Une fois que tous ces détails sont réglés et que le contrat est signé, le travailleur peut commencer à exécuter les tâches qui lui sont confiées en tenant compte du cahier de charges établi.

Quels sont les avantages de ce mode de travail ?

Pourquoi devenir salarié porté ? Cette question est tout à fait légitime et doit être convenablement résolue pour que vous soyez totalement prêt à sauter le pas.

Le premier avantage du portage salarial est sa souplesse. En effet, devenir un salarié porté vous permet de profiter de l’indépendance que vous confère votre statut d’autoentrepreneur et de la protection sociale dont bénéficie un salarié.

Ici, vous n’aurez pas à accumuler deux boulots (être travailleur et salarié). Votre travail conjugue parfaitement ces deux statuts. Vous pouvez donc disposer de votre temps comme bon vous semble et choisir librement votre lieu de travail.

Simultanément, vous avez accès à tous les avantages du statut de salarié : assurance maladie, complémentaire santé, retraite, etc.

Ensuite, ce mode de travail vous permet de vous consacrer entièrement à votre activité. Grâce                au portage salarial, vous pourrez davantage vous concentrer sur votre cœur de métier et améliorer vos compétences.

De plus, vous n’aurez pas besoin de vous occuper de la gestion administrative de votre affaire (choix de la forme juridique de votre entreprise, création de la société, comptabilité, paiement des impôts, etc.). L’entreprise de portage prend tout en charge.

Pour finir, grâce à la signature de la convention collective de la branche, le statut de salarié porté est totalement sécurisé sur le plan juridique. Vous pourrez donc exercer votre activité sans risques. Mieux encore, vous bénéficiez d’un soutien et d’un accompagnement pour le développement de votre activité (formation, atelier, réseau de salarié porté, etc.).

Les inconvénients du portage salarial

Comme tout système, le portage salarial a aussi ses inconvénients. Voici une liste des principaux désavantages de ce mode de travail.

Le premier inconvénient est lié au coût. Effectivement, le salarié porté doit payer des frais pour bénéficier des services offerts par l’entreprise de portage (frais d’adhésion, commission sur les honoraires…). Ces charges peuvent donc réduire la marge bénéficiaire du consultant indépendant.

Bien que le statut soit sécurisé juridiquement grâce à la convention collective, il peut arriver que certains employeurs abusent en ne respectant pas leurs engagements contractuels ou en ne payant pas leur facture. Dans cette situation, le salarié porté devra se protéger avec un contrat garantissant les paiements et prévoir une clause résolutoire pour éviter les mauvaises surprises.

Si vous aspirez à une certaine autonomie dans votre activité professionnelle sans contrainte hiérarchique ni administrative alors ceci n’est pas vraiment disponible dans ce mode de travail. En tant que salarié porté, vos missions sont encadrées par l’entreprise qui vous emploie et cela peut limiter votre champ d’action ainsi que vos prises d’initiatives professionnelles.

Sachez qu’il existe aussi des avantages fiscaux lorsque vous optez pour le statut du portage salarial, car vous pouvez déduire certains frais comme ceux liés aux formations, aux déplacements professionnels, etc.

Pour pallier à ces inconvénients, le salarié porté doit se montrer vigilant et bien négocier les termes de son contrat avec l’entreprise de portage. Il faut aussi faire preuve d’une certaine rigueur dans la gestion administrative de son affaire pour éviter tout risque financier.

Les différences entre le portage salarial et les autres statuts (auto-entrepreneur, freelance, CDI)

Le portage salarial, l’auto-entrepreneur, le freelance et le CDI sont tous des statuts qui présentent certainement quelques similitudes. On peut noter certaines différences entre eux.

L’auto-entrepreneur est une personne physique qui crée une entreprise individuelle pour exercer son activité professionnelle en toute autonomie. Il bénéficie de formalités administratives simplifiées et paie ses cotisations sociales en fonction de son chiffre d’affaires annuel. Toutefois, il n’y a pas de distinction claire entre les biens personnels et professionnels et l’auto-entrepreneur assume donc tous les risques financiers liés à la gestion de son entreprise.

Le freelance, ou travailleur indépendant, exerce aussi une activité professionnelle librement mais doit satisfaire lui-même toutes les tâches administratives ainsi que trouver ses propres clients. Le régime fiscal est celui du BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) ou du BNC (Bénéfices Non Commerciaux). Tout comme l’auto-entrepreneur, le freelance ne dispose pas d’une protection sociale suffisante ni d’une garantie financière face aux impayés éventuels.

Quant au CDI, il s’agit d’un contrat avec un employeur qui engage un salarié pour travailler dans son organisation selon un système hiérarchique bien défini avec des avantages sociaux importants tels que la sécurité sociale intégrale incluant la retraite complémentaire, la mutuelle ou même les congés payés.

Le portage salarial est un statut hybride qui combine une certaine autonomie professionnelle avec les avantages sociaux du CDI. Le consultant porté travaille pour son propre compte mais bénéficie aussi de la protection sociale et juridique d’une entreprise de portage. L’entreprise de portage prend en charge toute la partie administrative, financière et commerciale ce qui permet à l’indépendant d’exercer son activité en toute sérénité.

Le choix entre ces différents statuts dépendra donc des objectifs recherchés par chacun ainsi que des contraintes personnelles et professionnelles auxquelles on doit faire face.

ARTICLES LIÉS