Accueil Formation Faire des etudes dans le milieu du transport et de la logistique

Faire des etudes dans le milieu du transport et de la logistique

Le problème majeur qui se pose avec les études, ce sont les débouchés. Ils sont parfois incertains, parfois temporaires et d’autres fois tout simplement pas assez nombreux, ou alors souffrants d’un manque de postes à pourvoir. Pourtant, il existe bel et bien deux secteurs qui ne souffrent que très peu de ces problèmes, ce sont bien le transport et la logistique. En effet, l’abondance de routes et d’échanges commerciaux entre les pays fait du transport de marchandise, mais aussi du transport humain, un secteur toujours très actif. De même, la complication des systèmes de transports, l’acheminement du personnel comme du matériel et le traitement des commandes demandent une logistique aussi forte qu’efficace. Faisant, de cette dernière, un secteur également très intéressant.

Les études du transport et de la logistique

S’engager sur ces deux secteurs peut s’avérer très intéressant. Cependant, se diriger vers un master transport et logistique demande quelques prérequis. Il ne s’agit nullement d’études qui ne demandent pas de compétences, loin de là. Un niveau d’accès est régulièrement exigé afin de s’assurer que les candidats soient en mesure de décrocher leur diplôme. En effet, il n’est dans l’intérêt d’aucune école de voir ses étudiants échouer d’année en année.

A lire aussi : Faut-il se former au marketing digital ?

De plus, ce niveau d’entrée demandé est souvent accompagné d’un test dans le but de vérifier le niveau réel de ceux qui souhaitent faire de telles études. Après s’être penché sur le niveau demandé et les tests susceptibles d’attendre les étudiants qui s’intéressent à de tels diplômes, on peut également s’intéresser aux diplômes en eux-mêmes.

Les prérequis pour des études de transport et de logistique

Comme n’importe quel cursus universitaire, des prérequis sont absolument indispensables afin de pouvoir prétendre à intégrer un master de transport et logistique. En effet, ce master exige un minimum de compétence qui varie selon le niveau sélectionné.

Lire également : Top 3 des avantages de l'Ennéagramme

  • Un master Bac +2 : Pour un tel master, le BAC ou une expérience professionnelle d’une ou deux années est une obligation.
  • Un master Bac +3 : Ici, c’est un BAC +2 qui est requis ou un BAC avec une expérience minimale d’une année.
  • Un master BAC +5 : Dans ce cas de figure, plusieurs prérequis sont disponibles. Pour la première année de ce BAC+5, il est nécessaire de déjà avoir un BAC+2 avec une année d’expérience professionnelle ou directement un BAC +5. Bien entendu, la deuxième année de ce diplôme requiert un BAC+3 accompagné d’une expérience professionnelle de 2 ans ou, plus simplement, un BAC +4.

Il est important de noter que concernant l’année, ou les années, d’expérience professionnelle requise doivent être effectué dans un secteur suffisamment similaire pour être prise en compte.

Les tests d’entrées, les débouchés et la valeur du diplôme

Les tests d’entrées

À l’instar des prérequis, les tests d’entrée varient grandement selon le BAC sélectionné. Ces derniers changent d’année en année et concernent de très nombreux éléments. Quant aux BAC, ils donnent chacun accès à des postes différents.

Les débouchés

Pour un BAC+2, il est possible de se lancer dans les transports, routiers, aériens et maritimes. Mais aussi dans la logistique ou la gestion des transports et de la logistique. On reste donc ici sur ce qui peut être considéré comme les agents présents sur le terrain.

Le BAC +3 est un BAC qui donne accès à des postes de responsabilités. Parmi eux, on peut retrouver le responsable de la logistique, du transport logistique, ainsi que le responsable commercial du transport logistique. Le seul métier à responsabilité ne portant pas le titre responsable est celui de déclarant en douane et conseil.

Enfin, concernant le BAC +5, on s’intéresse plutôt à la dimension managériale. Effectivement, ici, c’est le management de la logistique, des transports et du commerce international, de même que l’organisation et des processus logistiques qui sont importants. Des postes à très haute responsabilité et qui demande beaucoup d’expérience, raison pour laquelle la formation s’accompagne presque toujours d’une alternance.

La valeur du diplôme

Avant de sélectionner un diplôme et de se lancer dans de longues études, il est important de s’assurer que le diplôme en question ait de la valeur. En effet, investir beaucoup de temps dans un diplôme non reconnu risque d’être autant une perte de temps qu’une perte d’argent.

Pour s’assurer qu’une formation dans ce milieu soit reconnue par des professionnels, il est utile de vérifier qu’elle soit inscrite au RNCP, ou Répertoire nationale des Compétences Professionnelles. Si c’est le cas, alors il est possible de les faire financer par les OPCO, notamment pour une formation en alternance. Bien sûr, ces formations sont reconnues par ceux faisant partie du secteur du transport et de la logistique.

Enfin, et en guise de rappel, un titre porte le nom du métier qui est visé par la formation. Un titre ne peut être délivré que par le ministère en charge du travail et de l’emploi. Ce qui lui confère à la fois une grande importance, mais aussi beaucoup de reconnaissance dans le milieu qui lui correspond. 

Un diplôme, quant à lui, certifie avant tout un niveau de connaissance ou de compétence acquis au terme d’années d’études et de réussite d’un examen, quel qu’il soit. Dans le cadre d’un master, on peut spécialement penser aux partiels. 

Ainsi, de tels masters donnent chacun accès à de nombreux débouchés, certains qui vous conviendront mieux que d’autres. Bien sûr, et comme vous pouvez l’anticiper, le salaire est le plus souvent proportionnel au nombre d’années d’étude requis.

ARTICLES LIÉS