Accueil Actu Profession verte et profession « verdissante » : c’est quoi ?

Profession verte et profession « verdissante » : c’est quoi ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler du métier vert ou « verdissant ». Mais que représente-t-il ? En 2008, 136 000 métiers représentaient les professions dites vertes. Pour ceux dits « verdissants », le nombre de personnes concernées s’élève à plus de 3 millions. Voici quelques informations concernant un métier vert et une profession « verdissante ».

Profession verte — métier « verdissant » : définition

Exercer dans la profession verte ou la profession « verdissante » ne signifie pas forcément travailler au sein d’une entreprise dont l’activité est en rapport direct avec l’environnement. Il en est de même pour les métiers dans les activités liées à l’environnement, qui ne conviennent pas toujours à des métiers verts et des métiers « verdissants ».

Lire également : Comment améliorer l'expérience candidat ?

Profession « verte »

Les compétences implémentées et le but d’une profession « verte » permettent d’évaluer, maîtriser, anticiper et rectifier les conséquences négatives, ainsi que les dégâts subis par l’environnement.

Les métiers « verts » sont répartis dans différents secteurs, à savoir :

A voir aussi : Comment faire une formation dans le webmarketing ?

  • Eau et énergie : production et distribution
  • Gestion des déchets
  • Préservation de la nature
  • Gestion des pollutions
  • Traitement des eaux usées, etc.

Profession « verdissante »

Les nouvelles préoccupations environnementales ainsi que ses conditions font, aujourd’hui et pour le futur, que ce métier est en pleine évolution. Bien que son objectif ne soit pas directement en rapport avec l’environnement, elle implique toutefois d’autres vocations pour considérer significativement et mesurer l’ampleur du geste de métier relatif à l’environnement.

D’après la zone prise en considération, les professions « verdissantes » ont représenté en 2008, plus de 3 millions de postes. Ceci dit, identifier ces professions s’avère compliquée, car il n’est pas évident d’évaluer avec précision le niveau de « verdissement » actuel ou éventuel des divers emplois.

Quelques professions « vertes » en rapport avec l’environnement

Notre société prend progressivement conscience des actions négatives de l’homme sur l’environnement. Cependant, les comportements sont loin de représenter les pensées, et donc une démarche écoresponsable n’est pas toujours au rendez-vous.

L’écologie est un sujet qui vous tient à cœur ? Pour apporter votre pierre à l’édifice et protéger l’environnement, une formation à une des professions « vertes » suivantes vous permettra plus tard de postuler pour des offres emploi Pas de Calais.

Technicien en traitement de déchets

Un technicien en traitement de déchets est spécialisé en recyclage. Il a pour rôle de superviser le triage des déchets dans une usine, un centre de tri ou autres. À part jeter les ordures, il doit également savoir comment leur donner une seconde vie. Il est à la tête d’une équipe d’agents qui veillent au bon déroulement du processus de recyclage et à la réorientation des ordures, ou font certains prélèvements d’échantillons destinés à une analyse.

Un technicien en traitement de déchets est souvent en contact avec des substances nocives et toxiques nuisibles à l’environnement. Être rigoureux et vigilant est donc primordial afin d’éviter les dangers, aussi bien pour lui que pour ses collègues. Pour occuper ce poste, il est indispensable de respecter les normes de sécurité et d’avoir des compétences managériales.

Jardinier-paysagiste

Aménagement, entretien, transformation de jardins ou espaces verts en fonction d’un cahier de charge spécifique, telle sont les responsabilités d’un jardinier-paysagiste. Que ce soit à la main ou à l’aide d’un logiciel DAO, il doit réaliser un croquis du projet avant toute intervention physique sur le terrain. Le métier de jardinier-paysagiste requiert quelques qualités telles que le sens de la créativité, de l’esthétique et de l’imagination.

La capacité à s’adapter aux différentes situations en fait également partie, car il n’est plus à rappeler que chaque projet est unique. Généralement, un jardinier-paysagiste est un professionnel autonome et solitaire, mais cela ne l’empêche pas de travailler avec des architectes ou plusieurs jardiniers.

Animateur environnement ou nature

La sensibilisation du public à la protection de l’environnement est le principal objectif d’un animateur environnement ou nature. Son travail consiste à organiser des sorties, des activités ou des visites à l’extérieur. Il doit donc disposer des techniques d’animation et savoir adapter son discours à tout type de public. Si un programme ou des outils pédagogiques pour les activités ne sont pas donnés au préalable, un animateur environnement peut les élaborer lui-même.

Voici les qualités requises pour être animateur environnement :

  • Être pédagogue
  • Avoir des qualités de persuasion
  • Savoir partager ses connaissances scientifiques

Agriculteur biologique

Pour favoriser le développement durable et préserver la biodiversité, un agriculteur biologique évite l’utilisation de produits chimiques ou pesticides pour cultiver ses productions. À part la gestion au quotidien de leur élevage et leur exploitation, certains professionnels proposent des visites ludiques et pédagogiques ouvertes au public pour présenter les bienfaits d’une agriculture bio.

Les critères requis pour devenir un agriculteur biologique sont :

  • La disponibilité
  • Une excellente résistance physique
  • Un bon sens de la gestion
  • L’habilité

Qu’est-ce que l’économie verte ?

L’économie verte consiste à prendre en compte la valeur économique de l’environnement et l’importance de le préserver. Selon la P.N.U.E ou Programmes des Nations Unies pour l’Environnement, une économie verte tend à une impartialité sociale et à une amélioration de la qualité de vie humaine. Tout cela en réduisant les risques sur l’environnement.

ARTICLES LIÉS