Accueil Formation Qui finance les formations AFPA ?

Qui finance les formations AFPA ?

Pour être qualifié et devenir de produit fini sur le marché de l’emploi, il faut une formation qualifiante. C’est l’essence même de AFPA, un organisme français depuis des lustres. Cependant, qui sont ceux qui, à l’arrière-plan, aident cet organisme à atteindre ses objectifs ? Découvrez dans cet article, la source de financement des formations de AFPA.

Que savoir sur AFPA ?

Par définition, AFPA signifie Agence pour la Formation Professionnelles des Adultes. C’est un centre français de formation professionnelle qui dispense des formations modulaires qualifiantes. Et ce, reconnues par le ministère du Travail. Cet organisme lutte chaque année pour favoriser l’insertion professionnelle des adultes les plus importantes de France.

A découvrir également : Pourquoi choisir un voyage linguistique en Angleterre ?

En effet, les formations que donne AFPA sont plus de 700 et couvrent largement 300 métiers. Et ce, dans tous les secteurs d’activité avec des enseignants hautement expérimentés dans leur domaine.

Par ailleurs, créée le 11 janvier 1949, le AFPA avait pour nom ANIFRMO qui désigne : Association Nationale Interprofessionnelle pour la Formation Rationnelle de la Main-d’œuvre. À l’époque, il formait et qualifiait uniquement dans la métallurgie et bâtiment. Ce n’est qu’en 1966 que ANIFRMO change de nom en AFPA et devenue un établissement public. Et ce, à caractère industriel et commercial, consignée dans les journaux en 2016.

A découvrir également : Tout savoir pour bien se préparer au TOEIC

Les formations de AFPA : qui les finance ?

Les nombreuses formations que propose AFPA proviennent des financeurs publics et privés. En effet, s’agissant des acteurs publics qui financent les formations de AFPA, on note : le Conseil Régional et le Pôle Emploi. Et les financeurs privés sont principalement les OPCA et OPACIF.

Financeurs publics

Chaque Conseil Régional, selon sa région, a ses critères d’éligibilité sur lesquels il choisit qui il veut financer. Et ce, en prenant en compte la formation du demandeur d’emploi. De la même manière, ce sont également eux qui financent les demandes de stage selon les règles du code du marché public. Par contre, le Pôle Emploi finance les formations professionnelles continues à savoir: POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi), AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement), CSP, AIF, Contrat Pro et Emploi d’avenir. Ceci, pour permettre véritablement aux demandeurs d’emploi d’être outillés à l’insertion professionnelle.

Financeurs privés

Organismes Paritaires Collecteurs Agréés, OPCA contribue via son financement au développement des formations professionnelles continues. Il soutient financièrement les entreprises à subvenir aux besoins des employeurs dans le cadre de leur formation professionnelle. OPCA est l’organe qui vient aussi en aide aux TPE/PME et entreprises agricoles pour leurs besoins d’ingénieries. Tandis que OPACIF finance tout, lié au congé de : bilan de compétence, validation des acquis, congé individuel de formation, etc. Il représente l’Organisme Partenaires Agréés au titre du Congé Individuel de Formation (OPACIF).

Les financements disponibles pour les formations AFPA

Pour permettre à un large public d’accéder aux formations proposées par l’AFPA, différents dispositifs de financement sont mis en place.

Le CPF est un droit acquis par chaque actif dès son entrée sur le marché du travail. Il permet de cumuler des heures de formation tout au long de sa carrière professionnelle. Chacun peut mobiliser son CPF pour financer une formation auprès de l’AFPA. Vous devez noter que le montant disponible sur le compte personnel varie en fonction du statut professionnel et des années travaillées.

L’AIF est une aide financière accordée aux demandeurs d’emploi qui ne peuvent bénéficier d’un autre dispositif ou dont les droits sont insuffisants pour couvrir les frais liés à la formation. Cette aide est attribuée après étude du dossier et selon les critères définis par Pôle Emploi.

Les contrats en alternance tels que le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation sont aussi des moyens efficaces pour financer une formation à l’AFPA. Dans ce cas, c’est l’employeur qui prend en charge les coûts pédagogiques associés à la formation suivie par l’apprenti ou le salarié en contrat pro.

Certaines régions offrent des aides spécifiques destinées à favoriser l’accès à la formation professionnelle continue. Ces aides peuvent être accordées aux demandeurs d’emploi, salariés ou indépendants. Vous devez vous renseigner auprès du Conseil Régional concerné pour connaître les dispositifs disponibles.

Il est possible de financer sa formation à l’AFPA en mobilisant ses propres ressources financières. Que ce soit en utilisant ses économies personnelles, un prêt bancaire ou encore des dispositifs d’épargne spécifiques tels que le Plan Épargne Formation (PEF), chacun peut choisir la solution qui lui convient le mieux.

Vous devez souligner que l’accès aux formations AFPA n’est pas réservé qu’à une catégorie particulière de personnes. De nombreux dispositifs et aides sont mis en place pour permettre à tous ceux qui souhaitent se former et développer leurs compétences professionnelles d’en avoir la possibilité.

Les critères d’éligibilité pour bénéficier du financement des formations AFPA

Pour prétendre à un financement des formations proposées par l’AFPA, il est primordial de prendre en considération les critères d’éligibilité spécifiques à chaque dispositif de financement. Vous devez vous renseigner attentivement auprès des organismes compétents afin d’obtenir toutes les informations nécessaires quant aux conditions requises pour bénéficier du financement d’une formation dispensée par l’AFPA.

Toutefois, certaines règles générales peuvent être énoncées pour vous orienter dans votre démarche. En premier lieu, il faut souligner que le statut professionnel joue un rôle déterminant dans la possibilité d’accéder à un tel financement. Les demandeurs d’emploi sont souvent éligibles à divers dispositifs mis en place par Pôle Emploi ou d’autres organismes associés.

Selon le niveau de qualification visé et la nature même de la formation envisagée au sein de l’AFPA, différents critères peuvent entrer en jeu pour permettre une prise en charge financière. Parmi ces critères figurent notamment les revenus perçus ainsi que la situation familiale du candidat.

Dans certains cas spécifiques où le demandeur ne satisfait pas aux conditions habituelles liées au statut professionnel ou aux revenus perçus, il peut être envisageable de solliciter des aides complémentaires auprès des collectivités territoriales ou bien encore des fondations partenaires œuvrant dans le domaine de la formation professionnelle.

Avant toute inscription à une formation proposée par l’AFPA et tout espoir légitime concernant son financement partiel voire total, il est impératif de se renseigner minutieusement sur les critères d’éligibilité inhérents à chaque dispositif de financement. Cette démarche préalable permettra d’optimiser vos chances de voir votre projet professionnel aboutir et ainsi, vous offrir une nouvelle perspective dans votre carrière.

ARTICLES LIÉS