Accueil Emploi Comment l’IA peut aider le secteur de la recherche de cadres

Comment l’IA peut aider le secteur de la recherche de cadres

L’IA fait de plus en plus partie de notre quotidien, qu’il soit privé ou professionnel : elle est entrée dans nos maisons avec la domotique, elle a automatisé de nombreux processus de production, elle est utilisée pour accélérer les processus industriels.

Son utilisation est encouragée par beaucoup, notamment parce que la digitalisation croissante permet aussi de réaliser des économies d’énergie et donc de favoriser ce que l’on appelle la transition écologique.

A lire également : Pourquoi vouloir évoluer professionnellement ?

Le recrutement personnel n’a bien sûr pas pu échapper à ce processus.

Et, en effet, l’IA permet d’optimiser et d’accélérer de nombreux aspects du recrutement.

A lire également : Portage salarial : Quels métiers pouvez-vous exercer à travers ce modèle d’emploi ?

Dans cet article, nous nous concentrerons toutefois sur un type de recrutement très particulier, à savoir celui des cadres, ce que l’on appelle executive search.

L’influence de l’intelligence artificielle sur le processus de recrutement de cadres

Comme dans presque tous les secteurs où elle est utilisée, également dans le recrutement et, en particulier, dans la recherche de cadres, l’IA promet de transformer, d’améliorer, d’automatiser et d’accélérer de nombreux aspects du processus.

Et il ne s’agit pas d’une promesse non tenue.

En effet, les capacités de l’IA sont nombreuses.

L’intelligence artificielle peut réaliser :

  • L’analyse automatique des candidatures pour trouver des candidats correspondant au profil recherché,
  • L’analyse de données provenant de sources multiples pour offrir des recommandations personnalisées,
  • Augmenter le nombre de candidats possibles en les découvrant sur plusieurs réseaux sociaux.

C’est déjà beaucoup, mais d’autres actions sont possibles grâce à l’IA.

Même les tâches les plus simples, presque mécaniques, sont rendues plus efficaces par l’intelligence artificielle. Par exemple :

  • La planification des entretiens
  • L’envoi d’e-mails de suivi

L’automation de ces taches permet un gain de temps considérable.

Mais ce n’est pas encore tout : même un élément beaucoup plus complexe et délicat, comme le risque de partialité dans l’évaluation des candidats, peut être éliminé ou du moins réduit grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Mais ce n’est pas tout : même après le recrutement, l’IA peut s’avérer utile, car elle peut suivre les performances des cadres sélectionnés au fil du temps, ce qui permet d’évaluer l’efficacité des choix effectués.

En bref : l’IA deviendra certainement un outil d’efficacité important dans le secteur de la recherche de cadres, tout comme dans d’autres secteurs. Dans le cas spécifique de la recherche de cadres, l’IA la rend plus efficace, plus précise et plus impartiale.

Il faut également dire que sa portée réelle n’est pas encore entièrement connue et qu’il y a encore, sans aucun doute, des limites à ses capacités : sans aucun doute, il restera important d’équilibrer l’automatisation avec l’expertise humaine pour obtenir les meilleurs résultats.

En particulier, l’IA doit être équilibrée dans l’évaluation des acteurs, dans le décodage des interactions personnelles, dans la mise à disposition et la mise à jour quotidienne des informations de base, dans l’évaluation des qualités dites intangibles (le cran, le charisme, les signaux non verbaux des candidats).

La clé consiste à trouver un équilibre et à ne pas penser que l’IA peut complètement remplacer l’activité humaine dans le processus de executive search. Son intégration responsable peut toutefois s’avérer très utile et même indispensable.

Il est essentiel d’intégrer l’IA là où elle peut faire gagner du temps, des efforts et des ressources, mais s’appuyer sur l’expertise humaine pour les aspects plus nuancés du processus de recrutement est sans aucun doute la bonne clé.

Faire place à l’IA, mais avec des yeux vigilants

En conclusion, l’impact de l’IA est indéniable, tout comme son utilité à bien des égards. Ses avantages en termes d’efficacité et d’automatisation sont évidents, tout comme sa capacité à offrir une image objective non influencée par des biais cognitifs subjectifs pour le processus de recrutement. Il ne faut cependant pas oublier que les compétences humaines restent essentielles dans le processus de recrutement.

ARTICLES LIÉS